Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

« En France, l’immense cicatrice d’une météorite »

Le journal le Monde diffuse sur son site le documentaire de 8 minutes réalisé par l’équipe de CNRS-images. Il est consacré aux forages dans l’impact de Rochechouart et à l’aventure scientifique qui s’y rattache. A regarder en suivant le lien :

http://www.lemonde.fr/cosmos/video/2017/12/22/en-france-l-immense-cicatrice-d-une-meteorite_5233418_1650695.htmllemonde-cnrs-images-17-12-22-2

Actualité INSU: Des forages dans une structure d’impact : Une première en France à Rochechouart

La première campagne de forages scientifiques dans l’unique structure d’impact en France a débuté le 5 septembre 2017 à Rochechouart. Situés en Charente en Haute Vienne, au coeur de la Réserve Naturelle Nationale de l’Astroblème de Rochechouart-Chassenon, ces forages auront pour mission d’extraire les traces passées d’un impact entre la Terre et un astéroïde de 1 km, voici 200 millions d’années. Plusieurs forages jusqu’à une profondeur de 150 mètres seront réalisés pendant 2 à 3 mois sur huit sites de la réserve. Pour que les scientifiques se saisissent pleinement de la richesse offerte par cette campagne de forage, le Centre International de la Recherche sur les impacts et sur Rochechouart (CIRIR)1 a été créé en 2016 et pilotera ces explorations en assurant l’interface avec la recherche internationale. D’ores et déjà, une soixantaine de chercheurs2 d’une douzaine de nationalités est associée au CIRIR pour l’exploitation de ces données. L’enjeu est bien d’instituer le site de l’Astroblème comme un laboratoire naturel au bénéfice de la recherche nationale et internationale. 

Lire le communiqué complet sur le site de l’INSU